Plateforme STELLA MARE | UMS3514 - CNRS / Università di Corsica
Recherche et Développement  | Programmes
Homard Européen
 

LE HOMARD EUROPÉEN


Responsable

Eric Durieux

Problématique

Le homard européen Homarus gammarus pourrait constituer une espèce potentiellement exploitable dans le cadre de la diversification de la pêche artisanale en Corse. Par ailleurs cette espèce bénéficie d’un statut de conservation en Méditerranée en étant inscrite à l’annexe III des conventions de Barcelone et de Berne.

Objectifs

Un volet "écologie halieutique" vise à fournir des éléments de connaissance sur l’exploitation actuelle, la structure de population et l’écologie du homard en Corse afin de mieux cerner sa potentialité d’exploitation. Un "volet zootechnique" vise en parallèle à améliorer et adapter les protocoles d’élevage aux populations méditerranéennes de homard.

Description

Le homard européen Homarus gammarus (Linnaeus, 1758) est un crustacé Décapode distribué entre 0 et 150 m de profondeur sur ou à proximité de substrat rocheux. Le homard est une espèce de haute valeur marchande essentiellement exploitée en Atlantique Nord Est avec des niveaux stables d’environ 4300t par an depuis 2006 (FAO). En méditerranée les niveaux d’abondance de Homarus gammarus sont généralement plus faibles et certains stocks de homard ont même historiquement souffert de surexploitation. L’aquaculture de cette espèce s’est développée en Europe notamment dans le cadre de programme de repeuplement afin de maintenir l’exploitation durable de certains stocks sauvages. En Corse, la pêche côtière repose en grande partie en termes de revenus sur la pêche de la langouste rouge Palinurus elephas (Fabricius 1787) et les plans de gestion successifs visent à limiter la pression d’exploitation sur cette espèce. Dans le cadre de la diversification de la pêche artisanale côtière en Corse, le homard européen, actuellement non ciblé, pourrait constituer une espèce potentiellement exploitable en alternative à la langouste rouge. Les caractéristiques environnementales et populationnelles du homard en Méditerranée sont néanmoins très différentes par rapport à l’Atlantique Nord Est. Cependant, très peu d’information quantitative existe actuellement sur la biologie et l’écologie de cette espèce en Méditerranée de manière générale et en Corse en particulier. Ce programme de recherche propose de réaliser une étude concernant d’une part la population sauvage et d’autre part la maitrise de l’élevage de juvéniles de homard en Corse.

Actions à mener

Un volet "écologie halieutique" vise à fournir des éléments de connaissance sur l’exploitation actuelle, la structure de population et l’écologie du homard en Corse afin de mieux cerner sa potentialité d’exploitation.

Objectifs

  • Etat de l’exploitation actuelle du homard en Corse
  • Estimation des niveaux d’abondance en zone exploitée et non exploitée
  • Etude des paramètres biologiques et de la structure démographique de la population de homard exploitée en Corse (classe de taille/âge, poids, sexe ratio)
  • Connaissance de l’habitat préférentiel du homard (bathymétrie, température, substrat,…)
  • Etude génétique des homards présents en Corse par rapport à d’autres sites de l’aire de répartition de l’espèce
  • Etude du comportement spatial des individus par marquage conventionnel et électronique

Un « volet zootechnique » vise à améliorer et adapter les protocoles d’élevage aux populations méditerranéennes de homard à travers les actions suivantes :

  • Maintenance de femelles sauvages œuvées préalablement capturées sur le littoral Corse
  • Suivi de la maturation et de l’éclosion des œufs
  • Optimisation des paramètres environnementaux pour le développement larvaire
  • Contrôle du pré-grossissement des juvéniles avec une analyse de la morphologie et du comportement
  • Etude génétique visant à estimer la diversité génétique des individus issus de la production zootechnique.
  • Utilisation des juvéniles de homard en Aquaculture Intégrée MultiTrophique
  • Création d’une zone de pêche spécifique au homard en lien avec le programme RECIF
Page mise à jour le 03/07/2018 par JEAN-CHARLES LORENZINI