Plateforme STELLA MARE | UMS3514 - CNRS / Università di Corsica
Recherche et Développement  | Programmes
Modélisation Comportementale
 

MODÉLISATION COMPORTEMENTALE


Responsable

Pr. Antoine Aiello

Problématique

Dans le cadre des travaux scientifiques adressés par la plateforme Stella Mare sur l’étude de l’environnement marin, la problématique du suivi comportemental des espèces occupe un champs important d’investigation. En effet, contribuer à créer des conditions d’observation viables, dans un milieu où les interventions humaines sont limitées par nature, afin de mieux comprendre les comportements, les besoins, les interactions que peuvent avoir les espèces étudiées avec leur environnement, représente un enjeu scientifique et technologique important.

Objectifs

L’objectif est de bâtir un système de collecte d’informations basé sur les réseaux, intégrant in fine le temps réel, permettant de fournir les données nécessaires à l’élaboration et la validation d’un modèle de simulation comportementale, d’analyse de la dynamique des populations et des interactions au sein de la chaine tropho-dynamique des écosystèmes observés. Ainsi, le projet de recherche et de développement porte sur l’élaboration d’un Système d’Information dédié au suivi global d’espèces halieutiques.

Description

Ce projet de modélisation comportementale d’espèces halieutiques est appréhendé selon deux axes :

 
  • axe 1 : portant sur l’étude et l’application de réseau de capteurs sans fil (RCSF), d’ores et déjà étudiés dans des domaines variés (feu, étude de système hydrique, etc…), mais désormais déployés dans le milieu marin.

 

  • axe 2 : portant sur la modélisation et la simulation par le biais d’un formalisme à événements discrets (DEVS) et de son environnement logiciel DEVSymPy.
 

Actions à mener

  • Il est envisagé dans cette partie la mise en œuvre de réseaux de capteurs (acoustiques et vidéo) permettant dans un premier temps le tracking par géo-localisation, puis la prise en compte d’autres données propres à l’espèce (mode de chasse, proies prélevées -quantité et espèces-, zones d’activité en fonction de son âge, de la période annuelle, etc.…). Plus précisément, nous serons amenés à prélever, doter d’un équipement puis relâcher des individus de grande taille des espèces sélectionnées afin de les suivre dans des profondeurs allant de 0 à 200 mètres

 

  • Les données ainsi recueillies seront croisées avec les données issues des observations et analyses biologiques afin d’accroître la connaissance comportementale de l’espèce. Notre objectif final réside dans l’élaboration d’un modèle permettant de concentrer l’ensemble des données prélevées dans le milieu, puis de les mettre en dynamique par le biais d’action de simulation à évènements discrets. Cette méthodologie, fondée sur l’étude des systèmes complexes, a pour objectif de fournir aux acteurs du domaine (chercheurs, professionnels, gestionnaires, décideurs…) les outils nécessaires à une meilleure compréhension au service d’une gestion durable des espèces choisies.
Page mise à jour le 03/07/2018 par JEAN-CHARLES LORENZINI