Plateforme STELLA MARE | UMS3514 - CNRS / Università di Corsica
Attualità
Plateforme STELLA MARE  |
Attualità

Mention "Très honorable" pour la première thèse soutenue à Stella Mare

Le 3 juillet 2015, dans les locaux de la plateforme STELLA MARE (Université de Corse-CNRS), Michel Marengo présentait sa thèse « Exploitation, biologie et structure de la population du denti, en Corse (Méditerranée Nord Occidentale) ».

Le denté commun, plus couramment appelé denti, Dentex dentex (Linnaeus, 1758), est un poisson marin côtier (0-200m) emblématique et patrimonial en Méditerranée. Il représente un intérêt économique important pour la pêche artisanale et récréative, en Corse en particulier. En tant que prédateur supérieur, il occupe une position clé au sommet de la pyramide trophique. Il dispose un statut de conservation en étant classé comme « Vulnérable » par l’UICN. Malgré son importance écologique et économique, les données disponibles sur cette espèce sont encore limitées.

L’objectif de cette thèse visait tout d’abord à améliorer l’état des connaissances sur l’exploitation, la biologie et la structure de population du denti en Corse.

Une étude a été menée pour déterminer quels facteurs pouvaient influencer les variations spatio-temporelles des captures du denti par la pêche artisanale et décrire la structure démographique de la population exploitée à l’échelle de la Corse. Les résultats ont montré un pic d’exploitation (des individus grands/âgés) au mois de mai pendant la période de reproduction. Cette étude a fourni également les premières cartes à fine échelle de l’exploitation au niveau spatial du denti, avec l’identification de «hot spots», qui représentent probablement des habitats essentiels dans l’histoire de vie de cette espèce.

Une autre étude a comparé l’exploitation du denti par la pêche artisanale et récréative au sein de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio. Le denti est ciblé par une grande variété d’engins, ce sont la palangre (pêche artisanale) et la traine (pêche récréative) qui présentent les taux d’exploitation les plus élevés.

Ensuite, une comparaison de trois différentes méthodes d’estimation d’âge (écailles, otolithes entiers et sectionnés) a été effectuée pour évaluer quelle structure etait la plus fiable et précise et définir les paramètres de croissance du denti en Corse.

Pour finir, le dernier chapitre avait pour but d'identifier la structure du stock de denti autour de la Corse, par une approche holistique, avec une combinaison de marqueurs : les microsatellites, l'analyse de la forme des otolithes et les communautés de parasites. L’étude a mis en lumière une structuration spatiale complexe de la population, donnant de nouvelles perspectives pour la conservation des stocks de denti en Corse. Cette thèse fournit de nouvelles connaissances sur l’exploitation, la biologie et la structure de population du denti en Corse et préconise des mesures de protection pour promouvoir une gestion durable de cette importante ressource halieutique en Corse.

La thèse de M.Marengo, la première à être soutenue au sein de la plateforme STELLA MARE, a été couronnée d’une mention « très honorable » par le jury.


 
Retrouvez toute l'actualité de la plateforme STELLA MARE
sur
stellamare.univ-corse.fr
JEROME CHIARAMONTI | Mise à jour le 02/11/2017